La Galerie art de nuit : Club libertin du 74

Ce samedi, un couple d’amis coquins nous a fait découvrir un club de Haute Savoie : La Galerie Art de nuit ou simplement « La Galerie« .

La Galerie est un club qui a pour réputation d’être « très select ». Une seule soirée par semaine. Uniquement réservée aux couples.
Nous avons comme souvenir qu’il fallait être parrainé pour espérer entrer… Pas trop notre vision du libertinage.
Ce côté très select + les kilomètres à faire nous ont toujours rebuté.
Nos amis nous assurent que ça n’est pas vraiment le cas. Que l’on a pas s’inquiéter.

Direction le 74 !

Après un bon restaurant indien où nous retrouvons nos amis A&N, nous passons à leur appartement pour nous changer.
Pantalon-chemise pour les hommes. Le minimum de dentelle pour nos dames. Le thème de la soirée est « Tenue Cap d’Agde ».

Thème pas facile sachant qu’au Cap, les libertins sont plus habillés que les naturistes… Bref, nous verrons bien.
Les filles enfilent un manteau. C’est préférable en cas de contrôle routier ou simplement pour traverser le parking du club 😉

A&N sont aussi de la région, mais la distance nous séparant ne facilite pas les rencontres.
D’ailleurs, pour notre première rencontre, nous nous étions donné rendez-vous au Cap, c’est dire.
Ils nous avaient promis de nous faire découvrir la Galerie. Le plus difficile a été de trouver un week-end compatible.
Le lundi de pentecôte nous permettra de récupérer.

Nous arrivons vers minuit et demi. Le parking est bien rempli. C’est bon signe.
Le cerbère de la porte nous accueille et prend nos manteaux.
Un petit espace derrière un rideau offre la possibilité de se changer. Les filles changent leur souliers et gagnent de la hauteur.
Une fois notre « fiche » remplie (pseudo + numéro de vestiaire), nous entrons dans le lieu.

La Galerie

La Galerie Art de Nuit.

Nous entrons donc dans la pièce principale de la Galerie.
En passant la porte, le DJ est sur la droite, puis nous avons le bar qui fait face à la piste de danse.
Face à nous, des petits salons avec de nombreuses tables basses, poufs, canapés permettent de discuter au calme tout en gardant un œil sur la piste.
Et sur notre gauche, le Dance floor bordé de chauffeuse et table basse.
Toutes les tables ont une petite (fausse) bougie qui ondule.
Le plafond et ses poutres apparentes renforce le côté chaleureux. L’éclairage et les jeux de lumière sont savamment dosés.

En traversant la foule pour visiter les coins câlins, je prends conscience que le public est sexy.
Pas de Jean-basket, les filles sont très jolies et leur tenues des plus prometteuses.
Pas de très jeunes, pas de personnes très âgées. Je dirais que la moyenne d’age doit être autour de 40 ans.
Les couples sont tous assortis, ils vont bien ensemble.
Je veux dire par là : nous ne voyons pas (comme par exemple au Cap) de couple dont l’homme fait 2 fois l’age(ou le poids….)  de celle qui l’accompagne.

La Galerie : club libertin

Les coins câlins sont grands, raffinés, joliment décorés.
Un couloir, partant de la piste de danse, nous guide vers différentes pièces.
Chaque espace dispose d’un grand lit. Les matelas fermes sont recouvert d’un revêtement à la fois résistant et décoratif. Ils ne sont pas en vinyl noir comme on voit si souvent.
Des coussins en tissus renforcent le coté cocooning des alcôves.
Sur les murs de grands tableaux aux images très explicites rappellent les dessins de Jacobsen ou Manara.
Une grande pièce centrale propose un big-bed qui doit faire dans les quatre mètres par deux !

La Galerie : club libertin

Ici pas de portes !
Les séparations sont faites de rideaux de perles, de grille en fer forgé, de haute plantes décoratives.
Il est facile de regarder sans déranger. Et le niveau de lumière est parfait.
A disposition, de petites poubelles, des panier pour les serviettes, des préservatifs, du gel. Tout est prévu.

Le must du club : Il y a des douches !
Une grande salle d’eau dispose de 8 douches communes. Des gels douches et des serviettes à profusion.
Le luxe absolu.
Je crois avoir vu au moins une ou 2 petites douches + Wc + lavabos dans un autre couloir, mais je suis un peu perdu et ça n’est que notre première visite.
Le club dispose aussi d’un coin plus SM où l’on peut profiter d’une croix de St André, d’une cage et d’un swing-love.

La Galerie : club libertin

Il doit être une heure du mat, et de coins câlins en alcôve, nous ne rejoindrons pas le danse-floor immédiatement…
Nous sommes rapidement nus sur un lit.
Pendant nos ébats, un couple vient s’allonger à coté de nous.
Échange de caresses, de baisers.
N. est avec ma chérie, et A. me chevauche, j’ai une fesse dans ma main gauche, ma main droite malaxe un sein inconnu au téton en forme de dés à coudre.
Au dessus de moi passent leurs visages, elles s’embrassent, se caressent, me rapportent leur baisers sensuels.
3 femmes, 3 sensations. L’instant est magique. Je peux mourir.

D’autres couples tentent de venir butiner nos fleurs de plaisir, mais l’espace manque.
Un couple hésite. Des mains nous touchent puis repartent.

Il fait chaud. La soif nous pousse à faire une pause.
Direction les douches.
C’est vraiment appréciable de pouvoir se rafraîchir et de se sécher dans un tel club.

Tous les lits et coins câlin sont occupés. A croire que tous les clients sont passés aux festivités juste après nous.

Passage au bar. Nous n’avons pas encore abordé les tarifs du club, mais ici les boissons sont à 10€.
Que ça soit le vers de sirop à l’eau du robinet ou la bière en bouteille. Ça pique un peu.
Nous nous posons dans un canapé un peu en retrait de la piste.

Après un verre et quelques rapides pas de danse, nous retournons visiter les alcôves.
Les lits sont encore bien occupés. Nous faisons le tour des lieux. Nous croisons des regards malicieux. Invitation ou curiosité ?
Un coin particulièrement mignon se libère, nous récupérons l’espace.
Une fois encore, d’autres couples viennent regarder un peu.
Un autre plus téméraire viendra coquiner à coté de nous. Encore une occasion d’échanger des caresses et des baisers, mais sans aller plus loin.

A&N nous affirme qu’ils n’ont jamais eu autant de contact dans la même soirée dans ce club et de manière générale en club.
Nous non plus d’ailleurs.

Nous finirons la nuit vers 4h30, en mangeant un croissant au bar. (Ils sont offert à partir de 4h)

La Galerie, pour cette première visite, nous a fait une très forte impression.
Le soin apporté à la décoration, à l’éclairage, les douches, la clientèle avenante et sexy, y ont grandement participé.
Difficile de comparer par rapport aux autres club que nous avons visités.
Sur le chemin du retour et pendant notre debriefing habituel, nous nous demandions quel club libertin pouvait bien être à la hauteur de la prestation proposée.
L’Aphrodite en Avignon est un superbe club tout en étages, mais seul le dernier privatisé dispose des douches.

Nous connaissons des clubs secs : dance-floor + coin câlin. Mais souvent les coins câlins sont sombres ou peu aérés.
Nous apprécions les clubs humides pour l’ambiance plus propice aux activités horizontales et par la présence des douches.

A la Galerie, bien qu’il n’y ait pas d’installation balnéo, vous l’aurez compris, nous sommes tombés sous le charme du lieu et des équipements qu’il propose.

Si vous êtes de passage dans la région n’hésitez pas !

La Galerie : Récapitulatif.

Entrée (couple uniquement) : 49€ avec 2 boissons. + 10€/boisson.
Système de fiche à votre nom qui se complète au bar. Paiement en sortant.

Adresse : Châtelet de Mijouet, 2091 route de la Vallée-Verte, Mijouet, 74250 Fillinges
Et plus d’infos sur : lagalerie-artdenuit.com

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *