Orgasme des seins. Découverte !

Souviens toi l’été dernier… au Cap, j’ai découvert l’orgasme des seins. Retour sur cette expérience particulière.

Nous avons retrouvé un couple rencontré durant l’année. Ils sont de notre région mais leurs dispos sont rares.
Cette semaine commune au Cap est l’occasion immanquable de nous revoir.

La soirée commence par l’habituelle promenade entre Port Ambone et Port Nature.

Nous dînons au Waiki. Les regards sont malicieux.
On pense tous au dessert que nous ne prendrons pas sur place mais dans notre appartement.
Le repas est expédié.

Une fois dans notre cocon, le peu de tissus qui nous « habille » glisse rapidement à nos pieds.

Elle est toujours aussi magnifique, lui toujours aussi doux. Nos corps se mélangent.

Ce moment de grande sensualité renvoi en abyme nos précédentes soirées. Les images s’enchaînent.
Plus on se voit, mieux on se connaît. Les gestes sont moins hésitants, les premiers soupirs de bonheur envahissent la pièce.
Dans cette spirale de bonheur, on se déconnecte du monde. On change de planète. A l’atterrissage le jet-lag se fera sentir.
Qu’importe, au Cap le temps n’existe pas.

Après ce 1er round, nous passons de la chambre au salon. S’hydrater est important !
Pendant ce temps de pause, monsieur (grand adorateur de poitrines) joue avec mes tétons.
Il les titille doucement, les pince délicatement, tire un peu déçu.
La pause est courte, sa compagne caresse à nouveau mon compagnon. L’ambiance se réchauffe à nouveau très vite.
Ses mains sont précises, ses doigts experts sur mes aréoles.
Mes tétons sont à la fois choyés et maltraités. Mes sensations contradictoires.

Tout contre nous, sur le canapé, elle gourmande, suce consciencieusement mon compagnon. Il plane et profite du moment.
Tout va bien, je reviens sur mes sensations.
Mes tétons turgescents sont un navire. Aux commandes j’ai le Christophe Colomb du plaisir.
Mes seins découvrent un nouveau monde.

J’ai la tête qui tourne de bonheur, une sensation inconnue m’envahit.
Je met le cap sur les étoiles le temps de quelques secondes, mes seins en redemandent, ca monte monte monte…

J’hurle !

Mon explorateur est aussi surpris que moi. Nous sommes en terre inconnues.

J’avais toujours été intriguée par les femmes des films porno qui se mettait à jouir dès qu’on leur touchait les seins.
Attitude sur-jouée, scénario bidon, ça m’a toujours paru être un fake, une légende urbaine.

Vive les légendes !

Depuis et j’ai constaté qu’une fois très excitée, et après avoir déjà joui plusieurs fois, j’étais très sensible des seins.
D’une caresse savamment exécuté, je pouvais jouir encore et encore…

Un autre bouton « ON » existe !

Je serais incapable de décrire se qu’il faut faire. Quelle technique employer. S’il faut être doux ou vif.

L’essentiel est qu’ILS le sachent.

A.

 

Ceci pourrait aussi vous intéresser...

Taggé , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.