Une semaine libertine au Cap d’Agde

Bonjour les coquins, nous sommes partis pour une semaine libertine au Cap d’Agde (au Cap quoi…). Cette année, nous accompagnent notre Licorne préférée (Bichette) et tant qu’à faire un homme seul (Ricco) que nous connaissons depuis plusieurs années. Cet article sous forme de journal nous permettra de nous rappeler de ce séjour.

Pour Bichette, c’est la deuxième fois qu’elle vient avec nous, pour Ricco bien qu’il soit libertin depuis plus longtemps que nous, le Cap est une première pour lui.

Une semaine libertine au Cap : Samedi 5 Août

Nous sommes partis tôt ce samedi matin pour éviter les bouchons de la région Rhone-Alpes, nous arrivons sur le camp naturiste vers 14h.
Le temps de récupérer le badge, les clés de l’appart, garer la voiture il est déjà 16h.

On déballe nos affaires et déjà on coquine tous les 3 sous les yeux de Ricco.

18h : Bon faut penser à la survie en milieu hostile : faire des courses pour pouvoir manger à n’importe quelle heure.

Rappel : au Cap, tu manges et du dors quand tu peux. 18h30, on se fait des pâtes carbonara et bolognaises. Faut prendre des forces !

21h, nous sortons boire un verre au Waiki, où une femme seule nous rejoint. On se fait la promenade qui va du Glamour à Port Ambonne. On visites quelques boutiques.
Je me cherche un Kilt, mais la boutique spécialisée nous explique qu’à cause du Brexit (sic) la production a été réduite et il ne lui reste plus que des grandes tailles pour cette saison…

Mme regarde tous les modèles de Pleaser (La marque de chaussure pour ceux qui connaissent pas)…

On se sépare. Pas feeling avec la copine de Bichette. Elles vont danser au Melrose, on continue tous les 3.
On se refait la promenade, ça bouchonne déjà dans les allées.
En rentrant à l’appart, petit détour par la plage ou Mme pique une tête.

1h : Ricco se connecte sur tous les sites de rencontres. Son objectif est d’arriver à rencontrer en tant qu’homme seul sur le village… Y’a du taf vu la concurrence.

Pendant ce temps, on commence à jouer tous les 2.

Bichette nous rejoint et on s’amuse tous les 3…
Elle nous sort son gode ceinture. Mme en fera les frais.

La journée s’achève vers 3h. Ça baise dans les étages du bâtiment. On s’endort sous les gémissements lointains.

Semaine libertine  : Dimanche 6 Août

Debout vers 10h. On traine autour du ptit dèj. On surfe sur les sites libertins. On se dégote un rendez-vous pour 20h au Waiki.
Je commence à écrire cet article et nous allons nous diriger vers le Kamasutra, un sauna mixte que nous avions déjà visité en coup de vent lors de notre dernier séjour. Mais les conditions n’étaient pas optimale. Comme il pleuvait, l’établissement était blindé de monde. On n’était pas resté longtemps…

16h : Nous entrons au Kamasutra (couples : 20€ / homme : 50€)
Nous ne prenons pas le passe pour profiter de la piscine extérieur car il n’y a plus aucun transat de libre…

A l’intérieur, nous posons nos quelques affaires dans un petit casier. On récupère une serviette.
Le lieu est sympa, c’est très clair, le mobilier est blanc, l’éclairage sympa. Direction hammam après une petite douche. On ressort au bout de quelques minutes car le hammam ne sent pas bon.
Le jacuzzi doit faire 2m par 4. On regarde.

La clientèle est variée. Pas de jeunes hormis 2 hommes seuls qui doivent tout juste être majeurs. Sinon c’est plutôt autour de 50ans…
Aucun coin câlin fermé. Sur le pourtour de la pièce de larges banquettes accueillent des couples qui s’ébattent, des hommes seuls au garde à vous attendent et espèrent être invités…

Nous sortons vers 19h, passage par 2 boutiques. Je me trouve une superbe chemise.

20h au Waiki, nous faisons la rencontre d’un couple très sympa. On enchaîne avec un dîner à la Loco (juste en face) puis nous faisons le petit tour habituel qui nous permet de prendre le temps de leur proposer de finir la soirée avec nous.

Le temps de récupérer une clé de l’appart auprès de Ricco, nous partons vers notre logement. Nous passerons la nuit avec eux. Ils repartirons vers 4h du mat.

Lundi 7

On ouvre un œil vers midi…

On se repose un peu et on se dirige vers la mousse vers 16h. Et là, stupeur : une file d’attente d’une trentaine de mètres qui n’avance pas…
Le lieu a changé et qu’on nous a dit que c’était plus petit qu’avant. On pense que c’est plein et qu’il font rentrer les couples quand d’autres sortent.

Bref, on n’attend pas et on va au 2&2. Nous n’y rencontrons personnes mais nous profitons des installations, particulièrement du jacuzzi et du hammam côté homme (plus grand et plus chaud).
On ressort vers 20h.

0h15 : Nous partons vers le Riad4 pour une soirée privée.
(il y deux ans nous avions été à une soirée au Riad 7/8)
Chacun équipé d’une bouteille de champagne et d’un soft, nous croisons la population du Cap si particulière à cette heure. Des naturistes en simples tongues aux tenus les plus excentriques…

Le Riad est déjà complet, heureusement un ptit coup de fil à l’un des organisateurs nous assure le sésame pour passer le cerbère de la porte.

Passé le jardin du rez-de-chaussé, un escalier nous guide vers l’étage principal donnant sur une cuisine ouverte et un grand salon. Ça coquine déjà sévèrement sur quelques canapés…
Sur le patio à ciel ouvert, une DJ met l’ambiance face à une piste de danse pleine à craquer.
Les chambres de cet étage sont le lieu d’orgies. Quelques femmes s’offrent à de nombreux hommes. Même dans la salle de bain 2 lits ont été ajouté.
Retour vers le patio, un autre escalier nous mène sur le rooftop : Jacuzzi, bar et au moins une cinquantaine de personnes. On joue des coudes pour récupérer quelques verres. Certains discutent assis sur le pourtour de la terrasse, des éclats de rire à gauche, une femme avec 2 hommes hurle de plaisir à droite. Tout est normal. Et la vue sur le village ne gâche rien.

Nous quitterons les lieux vers 4h, non sans une séance de martinet pour Mme…

Sur le chemin du retour, nous arrivons à interpeller le boulanger d’Héliopolis. Il n’ouvre qu’à 6h, mais en passant par les garages nous trouvons l’arrière de son fournil…
Hop, une dizaine de croissants et pains au chocolat – café sur la terrasse de l’appart.

Ricco un croissant à la main mate un couple qui baise sur leur balcon. Leur appart est au dessus et en diagonal du notre.
Mme me gratifie d’une pipe phénoménale et d’un doigt bien placé, je lui fait inonder le carrelage. Puis tout en vérifiant les alentours, je la prends par derrière contre le muret de séparation des terrasses.

Quelques passants de retour de boite nous jettent un œil discret en passant. IL faut dire que notre rez-de-jardin est à 6 ou 7 mètres de la rue.
Un joli couple passe, je leur lance un grand sourire. Ils s’arrêtent, nous observent, puis s’approchent de notre petit portail. Il est mignon, petit mais bien bâti, brun aux cheveux courts. Elle toute menue, longs cheveux bouclés noirs, la peau mate et un sourire magnifique.

Ma compagne me reprend en bouche, le couple de l’autre coté du portillons fait de même. Observation.
Ricco toujours sur son transat observe la scène. Ils doivent se demander le rôle de chacun dans notre trio.
Nous ne tardons pas à les inviter à nous rejoindre. Présentation express. Ils sont italiens. Échange de partenaire. On s’embrasse, échange de caresses. Les filles se mettent rapidement à genoux…
Ricco toujours impassible ne bouge pas. Comme à son habitude, il est là à disposition.
Le jour se lève, nous passons à l’intérieur continuer nos ébats…
Nous commençons à 4, nous finissons à 5.
Ils partiront vers 6h après un ptit croissant. L’hospitalité française : tu prendras bien un ptit croissant après avoir pris ma femme…

Avant de nous coucher nous terminerons par un ptit coup avec Ricco.
6h30 : on tombe raide mort.
A ce rythme on ne finira pas la semaine libertine…

Mardi 8 : 14h

On se réveille franchement en vrac. On comate jusqu’à 18h…
Puis direction shopping + ravitaillement.
On recroise quelques personnes présentes au Riad la veille.
Un snack et on va au 2&2.

une semaine libertine au cap d'agde

L’établissement se remplira rapidement. Vers minuit c’est plein commun œuf. Jacuzzi inaccessible côté couple. Et ambiance métro parisien côté hommes.
On rentre se coucher vers 1h. Une bonne nuit réparatrice est nécessaire.

Mercredi 9

Temps maussade, nous retournons au 2&2 pour l’aprèm.
Sur place, aucun homme ne correspond à nos critères. Pas de trio et plus si affinité…

Ce soir nous retournons au Riad 4 pour une séance de fouet. Mme rêve de découvrir cette pratique. Pat, un amis rencontré à nos début à la mousse, nous a déjà fait découvrir les plaisirs que peuvent procurer les martinet. Ce soir ça sera un autre niveau.

23h15 Nous arrivons au Riad4. On pose nos bouteilles et Pat nous invite dans sa chambre. Mme s’allonge sur le lit et Pat commence à tester divers objets : Paddle, martinet, cravaches et fouet. Difficile de retranscrire la séance. Mme se tortille sous les coups : Ça chauffe , ça marque la fesse ! Son postérieur rougit à vu d’œil.

Nous rejoignons ensuite le reste des invités. La soirée se déroule de la même manière que celle de lundi. Ça baise dans tous les coins. Les gens discutent ou coquinent par petits groupes. On se caresse un peu dans un couloir mais y’a vraiment beaucoup de passage.
Sans plus d’inspiration, nous rentrons vers 2h30.

Une douche et déjà les fesse ont bien refroidit. Mais quelques traces subsistent. Souvenir éphémère du Cap qui mérite bien une photo…

une semaine libertine au cap d'agde

Jeudi 10

On se réveille à 13h du matin.

Le temps de ptit déjeuner et d’émerger, nous retournons au 2&2.

une semaine libertine au cap d'agde

A peine arrivé dans le hammam qu’un couple d’italiens vient se mélanger avec nous.
Ricco et Bichette nous rejoignent dans l’aprem.
Ils ont pris le passe journée qui permet de sortir et de revenir le soir.
On commence un calin sur les canapés proches du bar. Ma compagne est entre les mains de Ricco.
La Licorne et moi lui tenons les bras pour ne pas qu’elle se masque la bouche.
Elle ne veut pas crier avec autant de monde autour…
La tension monte, elle se tortille, nous assurons nos prises.
Autour de nous, les gens se sont arrêtés de parler. Ils nous observent attentivement.
Une certaine tension est perceptible. Soudain ma compagne hurle (enfin), et hurle encore.
Applaudissement général. Mme voulait ne pas trop se faire remarquer. C’est franchement raté.
Un tour au bar pour hydrater tout le monde et nous essayons de négocier le moyen de revenir ce soir alors que nous n’avons pas le passe journée. Il rechigne.
Nous lui faisons remarquer que pour le spectacle que nous venons de faire, on pourrait s’attendre à un ptit geste commercial.
– ah c’était vous ? Laquelle d’entre vous a crier comme ça ?
Mme rougit…
– Alors, rien que pour le plaisir de vous avoir entendu…
Il nous offre une entrée pour le soir. 🙂

Retour à l’appart, pendant ce temps, Ricco va accueillir C. une femme seule qui vient finir le séjour avec nous. Car, oui, il a réussi son challenge !

Nous allons manger tous les 4 à la Loco pendant que Bichette va à un Before au Boudoir.

Nous finirons au 2&2. Notre Licorne nous rejoindra.

Retour au stand vers 1h

Vendredi 11

La fatigue commence à se faire sentir. Une semaine libertine au Cap d’Agde, ça commence à tirer…
Nous avons franchement la flemme de sortir.
Nous irons donc nous prélasser au 2&2.

Samedi 12

Rien de bien existant.
On rend l’appart vers 10h, puis afin d’éviter les bouchons nous mettons tout dans la voiture et allons roupiller sur un transat à la piscine de Port Ambone.
Au revoir à nos amis Pat et Alice, puis autoroute sans encombre.

Bilan d’une semaine libertine

Très satisfait.
Nous avons fait de belles rencontres, 2 soirées dans les Riad, testé de nouvelles sensations, et surtout bien géré le rythme.

A l’année prochaine !

Ceci pourrait aussi vous intéresser...

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *