Trio HHF en sauna

Nous sommes aux Jardins de Bao (comme très souvent ces temps-çi).
L’ambiance y est toujours chaleureuse.

Nous arrivons vers 19h. Accueillis par Titi, nous garnissons notre casier et direction la douche puis un rapide tour pour dire bonjour.

Quelques habitués sont là. On fait la bises, ou on s’embrasse en fonction de nos expériences passées.

L est là, un jeune homme très sympathique avec qui nous avions déjà discuté.

Intéressant.

Nous avions déjà envisager de le croiser plus sérieusement. C’est cool qu’il soit là.
Nous discutons quelques minutes puis continuons notre tour. Nous aurons bien le temps de l’attraper…

Nous commençons par aller fondre au sauna. #Il s’allonge sur la banquette du haut, moi je prends le banc juste en dessous.
Avant de m’allonger, je m’applique à lui lécher les testicules et la verge. Il vibre de plaisir.
L’extrême chaleur sèche de la pièce contraste avec la douce moiteur de ma bouche.
J’arrête avant qu’il ne jouisse….

Nous restons sages. Suons par tous les ports de notre peau.

Nous repassons par les douches et retournons vers le bar. Mieux vaut s’hydrater régulièrement…

On enchaîne avec un jacuzzi, 2 femmes nous y rejoignent, puis un homme seul.
L veut nous y rejoindre, mais c’est plein 🙁
Raté. Mais c’est bon signe 🙂

Nous nous éclipsons tous les deux dans un coin câlin.
69, amazone, levrette : c’est l’une de nos recettes gagnantes quand on est tous les 2.
Mon satisfyer vient ajouter la cerise sur l’orgasme. J’explose en quelques secondes.
Mes cris déchirent ma gorge et la sérénité des lieux.
Tout le Bao sait maintenant que nous sommes là…

Douche, remise en place des idées.
Le cerveau reptilien prend le dessus : On a faim.

Pendant notre session à deux, le Bao s’est bien rempli.
Les tables, les canapés sont pris. Tout le monde discute en petits groupes.
Polo, Titi et Alex n’arrêtent pas.
La carte s’est réduite, nous prenons deux plats chauds. Faut prendre des forces !

On l’a peut être déjà dit, mais les Jardins de Bao sont tenus par deux anciens restaurateurs. Et la carte (certes limitée) est succulente. Tout est fait maison.

Tout en mangeant, je jette un œil à notre entourage. La moyenne d’age est plutôt homogène. Autour de 40-45 ans…
L est toujours par là…

Nous croisons A&L, à qui nous montrons des photos de notre shooting de mardi. A. voudrais faire des photos, mais comme beaucoup (et comme moi au début) elle n’a pas une bonne image de son corps. A la vue des photos elle semble intéressée et décidée à contacter Sensalpes.

Bon, c’est pas le tout. Nous avons fini de manger. L est toujours par là ?
Oui, il est sur le bout d’un canapé, ne semble pas réellement engagé dans une conversation…
Nous nous dirigeons vers lui, je lui prends la main et demande s’il veut se joindre à nous…

Une douche et une recherche de coin câlin plus tard, je suis à quatre patte…

trio double penetration

La queue de L dans ma bouche. Il semble apprécier 😉
#il, derrière et sur le dos, me lèche langoureusement. Je mouille déjà son menton…
Ce coquin qui me connaît bien, m’introduit un doigt dans l’anus. Je décolle.
J’ai du mal à me concentrer sur le sexe de L.
Celui-ci semble tout de même très excité, sa verge se durcit encore dans ma main.
Soudainement, je hurle de plaisir ! La pièce raisonne. Nos tympans aussi.

Je m’excuse auprès de L. pour lui avoir pété les oreilles en à peine 5mn…
Il dit qu’il savait à quoi s’attendre… LOL

Je reprend mon doux travail sur sa queue, mon homme me prend en levrette.
Puis j’ai envie de changer. Les laissant chacun à leur place je me retourne. L enfile une capote et me prend. Je suce mon chéri qui se repose un peu.

L’ambiance est surchauffée dans cette petite pièce.
L. dégouline à grosses gouttes. Je sens qu’ils vont pas tenir à ce rythme.
Je me retourne à nouveau pour que L. reprenne son souffle.
#il m’encule doucement… Je plane, je rêve, je vole.

Mais comment passer à coté de ces trio ?! Mesdames qui me lisez. Soyez salopes ! Prenez les sans retenue ! Jouissez ! Jouissez !

trio double penetration

Je n’y tiens plus. J’en veux plus !
Au delà du sommet, je veux monter encore !
Je réclame la double. Oui je la veux.

#il passe dessous, je l’enfourche immédiatement et commence les va et vient. Je luis, je dégouline par la peau, par ma fente.

Je me cambre, (“cambre plus !” dirait ma prof de pole).
Mon ventre brûlant frotte celui de mon homme, sa verge mon clito…
L. s’introduit et c’est l’extase ! c’est ….. !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je reprend ma respiration après un long cris. J’ai pensé à enlacer la tête de mon chéri pour épargner ses oreilles… Il a les yeux fermés, sourcils froncés, j’ai pas du réussir.

Nous restons ainsi quelques minutes. Je tangue au rythme de leurs mouvements.
Tantôt synchrones, tantôt décalés. Dans tous les cas je jouis. Je jouis.

Je jouis.

Et je jouis.

Ils n’en peuvent plus. Je ré-atterris. Où sommes nous ? Qui suis-je ? Je ne sais plus…
Je reprend doucement mes esprits, eux leur souffle….

La pièce est un sauna, une piscine, nos serviettes sont éponges. Nos corps liquides.

Après une douche réparatrice, nous nous retrouvons au bar. Changement de serviettes.
L doit partir. Nous nous reverrons. Je prend ses coordonnées.
Il indique être plutôt dispo. C’est très bien. Voici un homme seul de plus à notre carnet d’adresse.
Yes !

Bon, c’est pas tout ça, mais jouir me donne envie de jouir à nouveau.
Je vais chercher une petite jupette, mon satisfyer et nous retournons tous les deux dans un coin câlin.

Les orgasmes arrivent très rapidement. Je l’arrose lui et nos serviettes.
Pour finir je le prend en bouche tout en me caressant. J’attrape un dernier orgasme qui pointait son nez…
Il se tend, commence à gémir. Ma langue experte sait !
Il m’arrose copieusement.

Quelle soirée !

Énième douche, serviettes neuves, discussion tranquilles au bar. La soirée se termine.
Nous rentrons vers 1h du matin. La tête (et pas que) pleine d’images, de sons, d’odeurs enivrantes.

Vivement la semaine prochaine.

Les sujets qui pourraient vous intéresser ;)